Témoignage de l’écrit #10

“J’ai 22 ans et je suis actuellement en 1A. Oui, en 1ère année seulement parce qu’avant de me lancer dans les concours orthos que je savais très difficiles, j’ai préféré me laisser du temps pour papillonner à la fac avant de m’investir à 100% dans la préparation de ces horribles concours.
J’ai donc fait une licence en Sciences de l’Éducation avec une 1ère année bi-disciplinaire Sciences de l’éducation/Sciences du langage et une 3ème année au Québec.
Cette licence m’a permis, sur un plan personnel, d’acquérir la maturité que je n’avais pas et qui était (d’après moi) indispensable pour préparer correctement les concours, et la confiance en moi qui a été la clé d’un oral bien moins stressant que si j’avais dû le passer quelques années plus tôt.
Sur un plan plus scolaire, mon année au Québec m’a demandé un travail plus important et donc une méthode plus stricte qui m’a été bénéfique pour la préparation des concours. De plus, pour celles qui ont comme moi un parcours universitaire (ou autre), sachez qu’il est possible de demander des équivalences pour les matières que vous maitrisez déjà (sciences du langage et sciences de l’éducation pour ma part) et ça, c’est un sacré avantage pour les partiels !

Sinon, pour ce qui est de la préparation en elle-même, j’ai suivi des cours du soirs (3H/jour, 4jours/semaine) qui étaient dispensés à la fac (à Lyon) mais le plus gros je l’ai fait chez moi, avec les pistes de travail qui m’étaient données à la fac, en rédigeant des fiches et des fiches et des fiches… Enfin je ne vous apprends rien
J’ai ensuite passé 5 concours (Lyon, Montpellier, Limoges, Paris et Lille) avec des sentiments très différents en sortant de chacun. Une pensée qui ressortait quand même pas mal : “Ah ouais.. Beeeeen ça ira mieux l’année prochaine hein!”, même si pour Lille je me sentais un chouilla plus confiante. Ont ensuite suivi les résultats, Lille était le dernier et après 4 résultats négatifs j’ai oublié de checker celui de Lille le jour des résultats haha. Et puis là tu vois ton nom dans la liste, tu pleures comme un bébé, tu prends ton billet de train pour aller à l’oral, tu demandes à tes potes de te donner 3 qualités et 3 défauts, t’apprends quelques trucs techniques sur l’orthophonie, tout en te disant “Mais qu’est ce qu’ils vont me demandeeeeer ???” et puis, une semaine plus tard, tu te pointes 150 ans en avance, tu jauges tout le monde dans le couloir (c’est inévitable, ça rassure, ou pas ^^) et ensuite t’entends ton nom, tu racontes ta vie au jury (plutôt sympa) en essayant de passer pour une fille super à l’aise et CA Y EST C’EST FINI ! Enfin presque. Ensuite, t’attends. T’attends le classement, t’attends que la liste, la fameuse, remonte jusqu’à toi sans savoir quel est le numerus clausus… Et un jour pendant que tu donnes le goûter aux enfants du centre aéré, tu reçois un mail qui te dit que (en gros) CA Y EST C’EST BON T’AS REUSSI TU VAS POUVOIR ENTRER EN ECOLE D’ORTHOPHONIE YOUPIII !!!! Et après tu vas te chercher un p’tit nid douillet pour passer 5 années qui ne seront pas toujours de tout repos mais pendant lesquelles tu vas bien rigoler, bien manger, apprendre à aimer la bière et SURTOUT apprendre trop de trucs intéressants qui vont te faire sentir plus intelligent(e) haha et te faire toucher du doigt ton futur métier, et ça, c’est génial.
Et sois sûr(e) qu’on va bien s’occuper de toi à ton arrivée à Lille héhé

Bon courage, ayez confiance en vous, ne doutez pas c’est le piiiiire et donnez tout pour réussir ce qui vous tient à cœur “